À voir: des oiseaux au Musée des beaux-arts de Montréal

Il y a de ces moments où l’art nous donne vraiment l’impression de vivre quelque chose d’important. Bon je m’emporte peut-être un peu, mais c’est ce que j’ai ressenti en voyant cette œuvre unique de Céleste Boursier-Mougenot au Musée des beaux arts de Montréal. L’artiste, d’abord musicien, cherche le moyen de faire vivre le son de manière inusité.

Ici, 70 Diamants Mandarins (des oiseaux vraiment mignons) circulent librement dans une grande pièce blanche. Plus d’une dizaine de guitares sont posées à l’horizontale et reliées à des amplificateurs. Les oiseaux se posent sur les cordes et leurs mouvements créent une mélodie unique. On a vraiment l’impression d’entrer dans leur demeure et non le contraire. L’attente en vaut le coup, vous découvrirez des sons hypnotiques et une musique organique. Je m’emballe, je sais.

Pour ceux et celles qui, comme moi, s’inquiètent de la santé des oiseaux, sachez qu’un vétérinaire vient voir tout ce petit monde régulièrement et qu’une équipe sanitaire vient faire un tour chaque matin. Semblerait même que des œufs ont été retrouvés dans les petits nids… Comme quoi la musique c’est ben romantique.

Vous avez jusqu’au 17 mars pour voir l’installation qui a déjà été présentée à travers le monde plusieurs fois.

12347812_10156384188560235_7520176301305675420_n

10418507_10156428738745235_6651755232089279288_n

11046226_10156384188570235_7316918584695277575_n

12299307_10156384188740235_9007437690734008553_n

12308637_10156384189105235_5259428977504622287_n

 

Une petite idée de l’expérience et de la démarche de l’artiste