Beach Boys, nostalgie & Rock ’n’ Roll

Chaque décennie possède sa particularité en matière de mode et culture propre à elle. On reconnaît aisément chacune des époques à travers les clichés, pellicules et bandes de sons. Les années folles riment avec la coupe garçonne et le Charleston, tandis que les années 80 ont apporté leur lot de couleurs néons, de cheveux crêpés, d’épaulettes et une explosion de films d’actions où le protagoniste est de préférence musclé et seul contre tous (Stallone, Van Damme, Schwarzenegger, etc.).

Ma période culte? Les années 50 à fin 60. La série Mad Men, Across the Universe (Jim Sturgess est l’amour de ma vie, il ne le sait juste pas encore), Grease et autres n’ont fait que consolider mon admiration pour cette époque. Alors que mes copains se trémoussaient aux sons de la musique des Backstreet Boys et des Spice Girls back in the days, je passais mes dimanches après-midi à écouter Buddy Holly, Beach Boys, Elvis Presley, The Marvelettes, The Beatles, Les Classels, The Drifters, The Temptations, Jerry Lee Lewis et compagnie.

Contemplant les icônes de la mode à la beauté intemporelle tapissées sur les murs de ma chambre, au grand dam de ma mère, je voulais me glisser dans la peau d’une héroïne de film de cette ère d’un personnage de comédie musicale recréant l’envoûtement des années fifties à sixties. C’est ainsi que j’ai été sélectionnée pour la pièce de théâtre de fin d’année de mon école élémentaire pour le rôle de Sandy comme souffleuse de texte.

Ne sont-elles pas magnifiques?

 

Audrey Hepburn

Brigitte Bardot

Jane Birkin

Ana Karina

Marilyn Monroe

Twiggy

Sur une autre note, les Beach Boys existent encore et viennent en ville banlieue! Ils seront sur scène le 19 juin prochain à l’Espace Montmorency, pour le Mondial Choral Loto-Québec. Comme déguisement tenue vestimentaire, je me donnerai un look de jeune fille modèle qui s’entiche du bad boy au cœur tendre, c’est-à-dire une jupe mi-longue bouffante agencée d’un cardigan de couleur pastel (si la température me le permet), les cheveux remontés en une jolie queue de cheval retenus par un ruban. Et je hurlerai le nom des Beach Boys en pleurant presque.

L.

Les photos ont été recueillies par-ci, par-là, sur ma clef USB.

3 Comments

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Previous Story

Dans mes oreilles // 19

Next Story

un ete en Mediterranee

Latest from Blog

mixtape // SUTTON

Playlist pour ma vie de chalet Plants and Animals – Love That Boy // J’ai entendu