Chronique du zoo #3 – Le drain

 

photo (15)

Pas besoin de vous dire que trois filles et deux chiens pour une même salle de bain (lire même drain) ça fait passablement de cheveux à évacuer. Je dois avouer aussi que pour une raison qui m’échappe, j’ai les cheveux qui s’accrochent pas ben ben.

Comme toute bonne fille qui se respecte, j’ai l’habitude de coller mon élégante motte de cheveux après shampooing sur le bord de la douche afin de ne pas boucher le drain. (Ne faites pas comme si vous ne saviez pas de quoi je parle, on le fait toutes ! )  Mais malgré ce truc infaillible, il semble que l’eau stagne pareille.

Me sentant plutôt (assez) beaucoup, genre, vraiment responsable du problème, je décide par un beau soir d’été de prendre mon courage à deux mains et de sortir mes talents très cachés de plombière !

Étape 1 – trouver un objet pointu et espérer que c’est juste deux ou trois cheveux.

Étape 2– dévisser la bébelle en métal qui chie et qui semble un peu vivante.

Étape 3– avoir un peu de compassion pour tous ces plombiers à la craque apparente qui se contorsionnent dans les micros salles de bains montréalaises pour sauver des non-manuels en détresse comme moi.

Étape 3.1– relever ses pantalons en repensant à cette histoire de craque apparente.

 Étape 3.2– vomir un peu dans sa bouche en voyant l’étendue du problème…

Étape 4– appeler son père parce que c’est ben trop dégueulasse cette histoire-là. Entendre ton père dire des mots comme «ratchet» pis rire ben fort parce qu’enfin tu vis ce qu’il a enduré durant toute ton adolescence à la maison.

Épate 5– y aller sans regarder

ET LÀ  HORREUR !!!!!  (lire carnage capillaire)

Je sors la petite fille du film Le Cercle du mon drain ! Tsé celle qui est dans le fond du puits avec les cheveux dans face pis qui fait vraiment peur à Naomie Watts .

cercle-the-ring-2-2005-12-g

ARGHHHHHH !!!!!!!! Je reste un bon moment traumatisée en me disant qu’avec tout ça c’est très étrange que j’aie encore des cheveux.

On entend donc souvent crier au zoo: « Les filles, je viens encore de sortir la petite fille du cercle ! »

Gabrielle Regimbal

Originaire de Québec, Montréalaise depuis peu, Parisienne par amour, new-yorkaise par passion je me décris en sens. Je suis sensible à toutes les formes d’art, à l’affût de beauté, je cherche l’émotion. J’écoute la musique par humeur et je m’habille selon mon humeur du matin. Alors j’espère vous faire découvrir mes plus belles émotions et mes meilleures humeurs!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Previous Story

Pour les dents sucrées : Nuage & Caramel

Next Story

Cory Vines X Dose juice pop-up shop

Latest from Blog

mixtape // SUTTON

Playlist pour ma vie de chalet Plants and Animals – Love That Boy // J’ai entendu