Lectures de septembre : décrocher pour le long week-end

Je crois que l’été n’est jamais de tout repos ! On part en vacances, on va dans les festivals, on se planifie des longs week-end à la mer ou dans un chalet… Tout pour apprécier le beau temps, mais qui, une fois septembre arrivé, nous fait réaliser qu’on a couru partout. Du moins, c’est mon cas, et c’est pourquoi le long week-end de la fête du travail arrive à point.

On revient en forces avec nos suggestions de lectures francophones et anglophones à chaque mois, et voici celles qui ont retenu notre attention et qu’on vous suggère d’apporter avec vous pour ces trois jours (ou plus) de congé.

VICKIE GENDREAU – DRAMA QUEENS

J’ai été fortement touchée et bouleversée par ce roman de Vicke Gendreau qui retrace des thèmes sombres et déchirant face à son malheureux destin relié à sa tumeur au cerveau.

Publié à titre posthume, les pages de ce roman nous transportent à travers une tentative d’échappatoire contre cette maladie. Furieuse de son destin, on sent que l’écrivaine tente, par des figures artistiques et créatives qui se présentent sous forme d’écriture, de cinéma ou de prestations artistiques, de s’en éloigner.

Toutefois, plus le livre avance, plus la maladie la gagne. Que ce soit par des réflexions sur la médiatisation de la mort ou par des témoignages mélangeant fiction et réalité à propos de sa famille et de femmes fortes qui lui sont chères, on est transporté dans un univers chamboulé qui s’intensifie au fil de la lecture.

« Ça me  ferait chier, de mourir. Il y a encore tant de choses à dire, à raconter. […] Je me disais tout le temps qu’il fallait que je garde des trucs à raconter. Too late. Là, je déballe tout. »

L’émotion est palpable tout au long de la lecture, l’interpellation du lecteur est forte et nous engage aussi dans cette quête de libération (se libérer de la tumeur, se libérer du regard, se libérer de la mort) à travers un discours fragmenté un peu comme l’est Vickie Gendreau à ce moment, ou même comme l’est la vie.

SARAH MARQUIS – WILD BY NATURE

« Put on your shoes. We’re going walking. »

Wild by Nature is the 3-year journey of Sarah Marquis, a Swiss explorer for the National Geographic. She journeys through Mongolia, Siberia, China, Thailand, Laos and Australia, following her feet and topographic maps and learns through every journey how fantastic nature and its inhabitants can truly be. Despite it being a solitary adventure, we never truly feel alone. The book is written in journalistic style with a pictures, making you travel side by side with Sarah during her crazy adventure. For every woman who has traveled alone, been lost in translation, amazed by nature, and has overcome the challenges of exploring through mother nature, let yourself relive those wanderlust moments through this book.

Lily Pinsonneault – Sauf que j’ai rien dit


On l’a toute vécu cette histoire d’amour flou avec un gars mystérieux : les conversations Facebook tardives, les réflexions sur la bonne blague à texter à 22 :30, les scénarios qu’on se fait dans notre tête, les trucs qu’on se dit pour se convaincre du dit scénario… Vraiment la jeune auteure Lili Pinsonneault a su raconter l’amour à notre époque sans la juger, mais avec tant de vérité. Un livre qui se lit d’une bouchée dans lequel j’ai reconnue à peu près toutes mes amies. Sourire en coin et rire garantis 😉