Dans mes oreilles // 50

Mon amie nous a confié l’autre jour qu’elle aimerait avoir une peine d’amour pour pouvoir apprécier l’album de Lana Del Rey à sa juste valeur. Elle s’est ensuite reprise pour dire qu’elle aurait aimé que cet album existe lorsqu’elle avait vraiment mal. Bon, inutile de dire que je lui souhaite de trouver l’album de Lana Del Rey correct mais sans plus. Cette semaine, je dédie ce post musical aux petits coeurs qui ont mal et à ceux et celles qui se souviennent de ce sentiment comme si c’était hier.

The Do Too Insistent (Trentemoller Remix)

Avec un peu de retard, je suis tombée en amour très très fort sur ce band français.

Soko – First love never die

Même si la chanson est profondément triste et qu’elle nous fait penser à la dernière fois que notre petit coeur a eu mal, il y a quelque chose dans le rythme qui nous empêche d’avoir envie de nous ouvrir les veines.

« Four year and I still cry, sometimes
First love never die.« 

Walk of the Earth – Somebody that I used to know (Gotye cover)

You can get addicted to a certain kind of sadness
Like resignation to the end, always the end
So when we found that we could not make sense
Well you said that we would still be friends
But I’ll admit that I was glad that it was over But you didn’t have to cut me off
Make out like it never happened and that we were nothing
And I don’t even need your love
But you treat me like a stranger and that feels so rough
No you didn’t have to stoop so low
Have your friends collect your records and then change your number
I guess that I don’t need that though
Now you’re just somebody that I used to know

– Gotye

Même si la chanson de Gotye est incroyable dans sa version originale, je préfère le remix de Walk of the Earth. D’ailleurs, monsieur Gotye (que l’on prononce Gauthier, si je me fie à mon amie Nathalie) sera au théâtre Corona le 30 mars prochain. Pour plus d’informations : ICI