Petra en Nouvelle-Zelande | Des chevaux et des couvre-chefs

Le 1er novembre n’est pas seulement le lendemain de l’Halloween, mais aussi le jour de la plus grosse course de chevaux de l’année, la Melbourne Cup (Australie). Toute la ville (le village) se trouvait au bar local pour boire de la bière (beaucoup de bières) et parier sur les chevaux.

J’ai succombé moi aussi à la tentation de prendre un billet… Une kiwi avait de bons arguments pour me faire dépenser 6$. Selon elle, on ne peut être à Rome sans faire comme les romains! Bah! Ça me donnait une bonne raison de regarder la course de 3 min pour savoir si mon jockey allait me porter chance! Comme de fait, j’ai rien gagné…

Pour tout dire, la course ne m’intéressait pas tant que ça, j’étais plutôt fascinée par les chapeaux! Pour la gente féminine australienne, la course n’était qu’une bonne excuse pour une compétition de couvre-chefs! Comme on dit en anglais: the bigger, the better! Je crois que c’était encore pire qu’au mariage de William et Kate. Plus de plumes, plus de fleurs, plus de couleurs, plus de….

 

Que dire? Je veux celui de Sarah Jessica Parker?