Le speed dating ça change pas le monde, sauf que…

face1

Par un beau petit mardi soir froid mais pas tant que ça, Mélo, et moi sommes allées essayer le SPEED DATING.

De mon côté, j’avoue que je suis la première rébarbative à ce genre de truc, mais là, c’était pour une bonne cause: on a généreusement donné 12 $ chacune qui s’en allait dans un fond pour financer une expo des étudiants en design d’intérieur de l’UdeM. (Mettez tout de suite les dates de l’expo dans votre agenda, parce que ça va être beau, beau, beau: les 2 et 3 mai prochains, à la Faculté de l’aménagement de l’UdeM, 2940, chemin de la Côte-Sainte-Catherine, Montréal)

Avant d’arriver sur place, on trouvait ça très lol comme on dit, mais une fois au bar, on a soudainement été prises par une bébé-panique qui nous donnait envie de rester boire une bière, juste entre nous. Mais tsé, rendues là, on ne pouvait plus vraiment dire non et on aurait trop fait de peine à notre amie organisatrice qui était bien excitée qu’on participe. Hiiiiii!

On a donc commandé une bière de réchauffement et elle n’était pas finie que les maîtresses du jeu ont crié que la petite activité de «parler le plus possible avec le plus possible de gars» débutait.  On a donc chacune pris notre bord et notre courage, et on est allées s’asseoir avec un gars. Pis un autre, pis un autre et ainsi de suite, je pense que vous comprenez le principe.

face3

Les conversations coulaient à flot et le petit son de la clochette nous rappelait vite à l’ordre que les 3 minutes passées à parler avec les Bobby, Carlos et Jacquot qu’on a rencontrés – et dont on ne se rappelle déjà plus trop le nom -,  elles passent pas mal vite, même en compagnie malaisante. J’ai l’air bien ingrate de ne plus tant me souvenir des noms, mais je n’ai pas rencontré de prince mardi dernier. Et je m’en fiche, car ce n’est pas tant ça qui est important dans l’histoire, mais plus ce que j’ai retenu de cette soirée.

LA VIBE ENTRE DEUX PERSONNES EST TRÈS DÉTERMINANTE. Ça a l’air basic mais c’est vrai que c’est la base. Parce que veux-tu vraiment passer ta vie avec un gars super beau mais plate à mourir? C’est bien trop déprimant, moi je choisis x 1000 un gars average, mais qui me fait rire et me challenge. Sauf s’il a l’âge ou le nom de mon petit frère. Sorry guys!

IL Y A PLEIN DE GENS INTÉRESSANTS DANS LA VIE, MAIS ON NE LEUR PARLE PAS. Sans ce fameux speed dating, je n’aurais jamais entendu parler des statistiques sur le roche-papier-ciseaux-allumette, ni de ce que les nachos permettent de dévoiler sur la vraie nature de quelqu’un. Bref, ça aurait été vraiment très dommage que je passe à côté de ça et je suis zéro sarcastique. Le saviez-vous que l’allumette est celle qui a le moins de chance de s’en sortir, le saviez-vous???

ÇA TE PERMET DE RECONNECTER AVEC TON TOI. C’est vrai au fond: quand est-ce qu’on prend le temps de se poser des questions sur soi, sur ce qu’on aimerait amener sur une île déserte, sur ce qu’on aimerait accomplir avant de mourir ou sur quel animal on serait… À part en entrevue pour une job, on a rarement la chance de le faire, donc le speed dating est un excellent moyen pour mettre le focus sur soi et s’écouter parler sans paraître égocentrique. 

face2

Si on ne t’a pas convaincu(e) avec ça, ça ne nous dérange pas. C’est vrai que c’est plus le fun passer son mardi soir devant Netflix hein!

ILLUSTRATIONS: ALEXANDRA HOULE© / JANE D.