Lecture d’ete

j’ai passé la semaine dernière sur le bord d’une plage du Maine. Du soleil, de l’eau rafraîchissante, de la crème solaire et de la lecture… Je dois avouer que sur le bord d’une plage j’aime bien les lectures faciles. Celles qui nous absorbent et qu’on dépose seulement le temps de « changer de côté », se baigner et/ou s’enduire de SPF. Voici mes suggestions de lectures d’été.

 

MIDDLESEX – Jeffrey Eugenides

Ça fait déjà quelques années que j’ai lu ce livre. Je l’avais dévoré tout rond après m’être taper une autre de ses oeuvres, The Virgin Suicides… vous connaissez peut-être (à lire, que vous ayez ou non aimé le film). Bref, Middlesex raconte l’histoire de la jeune Callie, une hermaphrodite. On découvre sa vie à travers celle de ses grands-parents et de ses parents. C’est raconté avec beaucoup d’humour et d’imagerie. J’aime ces auteurs qui écrivent de façon qu’on « voit » ce qu’ils racontent. Un des meilleures livres que j’ai lu dans ma vie. Sans être une lecture « légère », on a du mal à déposer ce livre.

La première phrase: « I was born twice: first, as a baby girl, on a remarkably smogless Detroit day in January of 1960; and then again, as a teenage boy, in an emergency room near Petoskey, Michigan, in August of 1974. »

 

GIN TONIC ET CONCOMBRE – Raphaële Germain

Je l’ai pas encore fini, mais ça approche. Je l’ai commencé la semaine dernière et j’ai vraiment du mal à m’arrêter de lire. Même en revenant de Osheaga, plus ou moins en état de lire, je n’ai pas pu m’empêcher de l’ouvrir. De la chick litt à son meilleur, on côtoit pendant ces 526 page Marine Vandale et ses graçons, comme elle les appelle. À mi-chemin entre Sex and the City (seulement on remplace Samantha, Charlotte et Miranda par Jeff, Julien et Laurent) et une comédie romantique qui metrait en vedette Anne Hathaway. Personellement, je me retrouve dans ces angoisses de vie amoureuse (ou absence de) et le sentiment de devoir devenir une « grande personne ».

 

ASSHOLES FINISH FIRST – Tucker Max

J’ai déjà parlé de Tucker Max ici, mais que dire, je l’adore! Il me fait rire aux larmes et c’est très très divertissant. Comme c’est un recueil de plusieurs histoires courtes, c’est facile d’en lire une par-ci, par-là, même quand on lit un autre livre. Ça fait du bien de changer un peu, même si on adore son livre!

 

PUTAIN – Nelly Arcand

Bon ok, c’est pas léger comme lecture. Mais son petit format et la façon dont c’est écrit (les ponctuations se font très rares) font en sorte qu’on lit ce livre très rapidement. C’en est presque éssouflant. Le récit oscille entre les propos crus envers la mère et ceux de son métier, ce qui équilibre le tout et nous donne un certain répit.

 

Et vous? Quels-sont vos coups de coeur de lecture d’été? De chick litt?

La photo vient d’ici.