Lecture jolie, jolie

 Après tous ces party à droite et à gauche, dans la famille de l’un pis l’autre et le froid sibérien extérieur, j’ai juste le goût de m’asseoir devant mon foyer et de lire un bon livre. (Oui, oui, je show off mon foyer d’appartement live là)

Durant les vacances, je suis tombée sur cette superbe série du Quartanier créée à l’occasion des 10 ans de la maison d’édition. De petites nouvelles que vous dévorerez en un instant. Dix histoires qui se passent ici et ailleurs, de dix auteurs différents. Des histoires de plein de choses toujours brillamment écrites.

Je m’en voudrais de ne pas souligner les superbes couvertures de Catherine d’Amours une designer du collectif PointBarre. Elle en a fait de véritables objets de collection.

À seulement 9$, je crois que ça vaut la peine de troquer deux ou trois revues à potins pour l’un de ces petits trésors plus nourrissants.

Éric Plamondon-Ristigouche

« Le doute est comme une vague dans la mer. Il y a un mois, sa mère est morte. Quelqu’un lui a dit que, pour être un vrai pêcheur, il fallait avoir pêché au moins une fois dans sa vie un saumon. C’est pour ça qu’il est parti sur la rivière Ristigouche. Pour ça, et parce qu’il y a un mois, sa mère est morte. Le doute est comme une vague dans la mer. »

NOVA07_Ristigouche_250

David Turgeon – La raison vient à Carolus

« Tout au long de son enfance, Carolus avait réalisé une œuvre pléthorique, protéiforme, fragmentaire, en tout cas entièrement inédite. Celle-ci avait été archivée dans une série de boîtes. Qui avaient été déposées chez moi. Il fallait bien qu’un événement m’obligeât à les ouvrir. »

NOVA09_Carolus_250

Daniel Grenier – Les mines générales

«Quand j’ai fini de manger les fruits du chapeau de Carmen Miranda, je me suis léché les lèvres. J’en avais partout. Ça me coulait dessus, les mangues, le Brésil, l’aquarelle, le soleil, la samba, le fantôme de Marion. On a jeté des fleurs dans la baie de Rio, c’était le nouvel an. Ils m’ont fait signe. Je les ai suivis dans l’eau. Je les ai suivis partout.»

NOVA03_Mines_250

Sophie Létourneau – L’été 95

« J’ai quitté Québec à la fin d’un été sans histoire. Entre le départ des Nordiques et l’échec du référendum, il ne s’est rien passé. Pas d’émeutes, rien, sauf la mort que je n’ai pas su t’éviter. Ta mort et tout ce que je revis, maintenant que je reviens dans cette ville du passé. »

NOVA05_Ete_250

Patrick Roy – Les singes de Gandhi

« Cette idée, aussi, d’être Blancs, et assez fous pour partir un mois en Inde, sur les traces des Beatles. Cette idée de penser que les quatre étoiles, les wagons de première classe et notre amour nous protégeraient des reflux d’acide, des regards hostiles et de la possibilité concrète de mourir, à court de grâce, main dans la main, dans les rues de Delhi. »

NOVA08_Singes_250

pour la collection complète c’est ici