Lectures de mars

On s’est laissé enivrer dans nos lectures le mois dernier. Peut-être pour nous réchauffer un peu du temps glacial qui ne semble pas vouloir partir! Pour découvrir des univers opposés, mais tout autant intéressants, plongez dans ces romans pour n’en ressortir qu’une fois les dernières pages terminées…

Sarah-Maude Beauchesne – Lèche-vitrines

r_2386

J’avais lu Coeur de Slush, la première partie de Lèche-vitrines, sur le bord de la plage au début de l’été dernier et mon coeur s’est emballé. Je suis tombée en amour avec Billie-Lou et son petit coeur fragile d’adolescente. Lèche-vitrines vieillit très bien avec son personnage et nous fait tout autant sourire, rire et verser une larme. On se rend vite compte que l’amour n’est pas contrôlable et qu’il n’est jamais nécessaire de faire du lèche-vitrines de garçons. Se magasiner des amoureux ça fait souvent plus de mal que de bien.

C’est un livre que j’aurais adoré découvrir à mes 15 ans, pour me guider un peu plus au travers de mes émotions compliquées. Ce passage dans une vie est compliqué pour tout le monde, et avoir un livre où son héroïne vit la même chose que soi aide énormément à se sentir moins seul avec nos émotions.

Fanny Britt – Les maisons

lesmaisons

Ce roman nous a séduits par la délicatesse du personnage. À la fois émotive et sensible, Tessa nous charme. Agente immobilière, mère de trois jeunes garçons et mariée à un homme attentionné et surtout amoureux d’elle, elle semble tout avoir. Elle vit toutefois un petit arrêt cardiaque lorsqu’elle recroise son premier amour, aussi briseur de cœur. On apprend à évoluer avec elle face à cette ancienne flamme, face aux émotions parfois refoulées, chamboulées à l’intérieur de nous, et à découvrir ce que l’on aime réellement et les vraies raisons qui font battre notre coeur.

Marc Séguin – Nord Alice

1781929-gf

J’aimerais n’avoir jamais lu ce roman pour pouvoir le relire encore une première fois tellement c’était bon. Une plume magnifique qui sait raconter les douleurs de nos voisins du Nord, les racines d’un homme et son malheur amoureux. Je connaissais déjà le talent immense du peintre et je dois dire que le talent d’auteur de Marc Séguin est tout aussi génial. C’est l’histoire d’un médecin qui quitte New York pour aller travailler dans le nord du Québec chez les Inuits. Il retourne là où celle qu’il aimait a grandi en espérant l’a retrouvé, se retrouver. Les histoires s’entremêlent et se répondent celles de l’histoire de l’amour, du quotidien brutal d’un hôpital dans le Nord et ceux des ancêtres qui ont forgé un homme.

« Faisons ça simple. Ces sentiments ne sont pas un jeu pour moi. Je ne te demande pas toute ma vie, mais j’aime profondément être avec toi. On peut garder ça sincère? Je suis comme un petit truc dans le fond de ta main, vas-y doucement. »