Edward Scissorhands

Special SV – edition cinema

/

L’amour est, et sera toujours, un sujet chaud au cinéma. Pour la Saint-Valentin, voici un mélange des meilleurs films d’amour, les meilleurs films « saint-valentinesque » et des films qui aideront les célibataires de ce monde à ne pas déprimer en ce 14 février.

Edward Scissorhands

J’ai la larme très facile. Je suis le public idéal pour ces productions qui veulent faire vider les boîtes de Kleenex de par leurs histoires rocambolesques. Les histoires d’amour me font pleurer quand c’est beau et quand c’est triste. Un peu comme Kristen Bell, si je ne suis pas entre un 3 et un 7 sur l’échelle d’émotions, je pleure.

Sans ordre particulier…

VALENTINES DAY (2009)

Quand je file pas, j’écoute un film avec Ashton Kutcher. Ce gars-là est si beau et si drôle que même s’il n’est pas un très bon acteur, ça me remonte le moral. Et avec un titre comme celui-ci, on ne pouvait comme pas passer à côté de ce chick flick.

 

THE NOTEBOOK (2004)

On ne peut pas parler de films d’amour et passer à côté de ce film. Cette histoire déchirante qui a fait pleurer les plus tough d’entre nous, qui a fait de Ryan Gosling un sex-symbol et non juste un des ados dans Breaker High (YTV quelqu’un?). Bref, je ne crois pas avoir à en dire beaucoup plus, autre que The Notebook est membre très VIP de ce club qu’est celui des films d’amour.

 

(500) DAYS OF SUMMER (2009)

Quant à moi, 500 Days of summer a donné un nouveau souffle aux films d’amour. On ne parle pas ici d’un ever after avec la fin heureuse et les oiseaux qui font cui-cui, mais on se rapproche de ce qu’on vit réellement. Bon, ça reste romancé, mais ça nous garde quand même les pieds sur terre. Et, contrairement à Blue Valentine, on n’est pas complètement désillusionné quand arrive le générique.

 

THE ROMANTICS (2010)

Le film montre une dynamique au sein de ce cercle d’amis assez étrange, mais l’histoire d’amour entre les deux protagonistes est plus que vraisemblable. Un timing raté qui amène le personnage de Katie Holmes au mariage de son ex et sa meilleure amie. La trame sonore est aussi très bonne.

 


NICK AND NORAH’S INFINIT PLAYLIST
(2008)

Vous vous doutez sans doute que la musique occupe une place de choix dans ma vie (allô les DMO) donc une histoire d’amour qui tourne autour d’une playlist de chansons indies, ça me rejoint. En plus j’adore Micheal Cera et Kat Dennings.

 


LE FABULEUX DESTIN D’AMÉLIE POULAIN
(2001)

C’est le genre de film qui nous transporte dans un autre univers. Un univers où les couleurs sont riches et hyper-saturées, où il y a toujours une mélodie jouée à l’accordéon en sourdine et où les petites choses de la vie prennent une toute nouvelle importance. C’est comme une longue valse amoureuse ou un poème qu’on réussit à comprendre.

 

CHASING AMY (1997)

Pour les anti Saint-Valentin d’entre vous… Homme rencontre femme. Homme tombe amoureux de femme. Femme est lesbienne. Je trouve la prémisse de ce film tout simplement tordante. Les dialogues de Kevin Smith sont toujours aussi croustillants et le sexe occupe une place tout à fait honnête dans le développement de cette histoire « d’amour ». C’est parfait pour ceux et celles qui n’ont pas envie de s’enfler les yeux à pleurer.

 

Un petit bonus pour ceux ou celles qui ont le coeur brisé… Un clip de Gnarls Barkley qui illustre très bien c’est quoi se faire arracher le coeur.

1 Comment

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Previous Story

Nancybird

Next Story

Osborn - Printemps/Ete 2012

Latest from Blog

mixtape // SUTTON

Playlist pour ma vie de chalet Plants and Animals – Love That Boy // J’ai entendu