Yeasayer is on my mind

16 Avril 2010,

Armée de petit jus de fruit alcoolisé, je m’apprêtais à franchir les barrières du plus grand festival de musique en Amérique du Nord. Dès notre arrivée, nous avions établi les règles d’un jeu bien simple; 1 point pour voir une vedette, 2 points pour lui adresser la parole et 3 points pour une photo. A peine garer sur le site, j’ai réussi à me faire 0.5 point avec cette photo-ci (No offense Rémi mais les juges n’ont pas voulu m’accorder plus)

Outre notre jeu divertissant, nous avions rendez-vous à 16h00 à l’un des 5 stages avec Yeasayer pour débuter notre folle aventure à Coachella. Malgré le fait que nous connaissions toutes les chansons par coeur et que Madder Red nous ait resté dans la tête toute la semaine, la prestation était plutôt ordinaire. Je reste de celle qui pense que lorsqu’on va voir un show ce n’est pas pour écouter l’album mais bien pour en avoir un peu pleins la vue. Bien que je sois consciente qu’un festival n’est pas tout à fait représentatif de ce qu’un artiste peut faire en salle,  c’est à Montréal hier soir que j’ai pu renoué avec le groupe. La foule était en feu et si je peux me permettre le petit velour, ils n’ont pas complimenté les Californiens comme ils l’ont fait hier soir avec la crowd du National!

Allez jetez un coup d’oeil au vidéo One si vous ne l’avez pas encore vu.